plaisir-anus

Cette génération d’homme hétéro qui aime qu’on leur titille le petit trou (du c’)

Au lit, tout est permis à condition que ça apporte du plaisir. Du côté des messieurs, il y a ceux qui apprécient qu’on leur titille leur petit trou. Et nous parlons bien d’hommes hétéros. Quel plaisir en retirent-ils ? Comment atteindre l’orgasme anal ?

Le plaisir anal chez l’homme

Qui a dit que le plaisir anal était uniquement réservé aux homosexuels ? Eh bien… ce n’est qu’une idée reçue. Même si la plupart d’entre eux ne se l’avouent pas, les hommes hétéros sont, en effet, concernés par le plaisir obtenu via stimulation de l’anus. En fait, l’anus est un chemin obligé pour atteindre la prostate, et celle-ci est la zone érogène de prédilection pour déclencher une excitation maximale. Les experts appellent cette partie le « point P ». Il s’agit d’une véritable source de plaisir chez l’homme, mais qu’il est toutefois nécessaire de savoir exploiter, au risque de provoquer des sensations de gêne.

L’orgasme anal

Les hommes qui apprécient qu’on leur titille l’anus sont plutôt veinards. L’orgasme obtenu par stimulation de la prostate est, en effet, beaucoup plus sensationnel que l’orgasme obtenu par excitation classique. Lorsque la prostate est stimulée, elle se réveille et devient plus réceptive à l’excitation. Elle commence alors à gonfler et devient très sensible. L’orgasme anal est obtenu rapidement, à condition de bien savoir jouer avec ses doigts. Il est accompagné d’intenses contractions du sphincter.

plaisir-anal

Comment pratiquer ?

De plus en plus d’hommes s’intéressent aujourd’hui au plaisir anal, tout en restant entièrement hétérosexuels. D’ailleurs les pratiques sur les sites de rencontre sont de plus en plus décomplexées même sur des sites sélectifs. Il n’est plus honteux d’afficher ses pratiques sexuelles, du moins pour être sûr de ne pas tomber sur une frigide alors que vous avez la libido décomplexée. Pour y goûter, la première étape est de se préparer psychologiquement et de se laisser aller. Commencer toujours par des préliminaires intenses pour que l’excitation soit à son summum. Les caresses doivent se faire sans limites au niveau du pénis et des testicules, auxquelles doit s’ajouter une fellation bien humide afin de maximiser le plaisir. C’est pendant ces moments d’excitation que l’on s’introduit subtilement au niveau de l’anus. Il ne faut surtout rien précipiter.

Ensuite, introduire en douceur un doigt (ou plus) dans l’anus après avoir pris le soin de l’humidifier. L’utilisation de lubrifiants est pratiquement incontournable afin d’éviter tout risque de douleur. Continuer jusqu’à atteindre la prostate, à environ 4 centimètres à l’intérieur de l’anus. Cet organe se reconnaît par son petit renflement. Masser doucement, tout en poursuivant les techniques habituelles d’excitation sur le pénis et les testicules. Pendant tout ce temps, il faut être à l’écoute de votre partenaire. Lorsque l’orgasme est atteint, ne pas retirer tout de suite le doigt, mais attendre un petit moment, le temps que la vague de plaisir s’atténue. Et surtout, ne pas s’étonner sir le partenaire demande à renouveler l’expérience.